ArtCatalyse : l'art qui dialogue avec l'environnement

Expositions à venir


  L’art qui dialogue avec l’environnement



Coraline de Chiara, Echoes

Galerie Claire Gastaud, Clermont-Ferrand

18.01 - 09.03.2019






 







 




 

 












Précédent Suivant

Communiqué de presse


Du 18 janvier au 9 mars 2019, la galerie Claire Gastaud présente pour la première fois une exposition personnelle de Coraline de Chiara, Echoes, dont le commissariat a été confié à Julie Crenn, docteure en histoire de l’art, critique et commissaire d’exposition.


Pour cette première exposition à la galerie Claire Gastaud, Julie Crenn a sélectionné plus de 80 oeuvres dont deux vidéos, seize toiles, deux stores ainsi que soixante-trois petits formats, exposés sur un même mur et formant un ensemble appelé « Manifeste ». « Echoes » est une référence à une chanson de Pink Floyds datant de 1971, titre éponyme d’une vidéo de Coraline de Chiara (« Echoes », 2018) dans laquelle les mains d’une personne feuillettent l’Encyclopédie illustrée du monde végétal (1971).


A force de fouiller les livres abandonnés, ouvrages grand publics ou scolaires des années 70, 80, Coraline de Chiara a réinvesti ces territoires perdus, construisant à travers différents médiums et procédés une histoire de toutes les époques. Fragments culturels à la dérive, réminiscences de tableaux disparus... ses oeuvres sont autant d’allées et venues dans l’espace-temps, à la découverte d’une archéologie fictive qui se joue de l’origine de l’image, de sa transformation et de son actualisation.






 









 





































































 













Récents

Résultats de la recherche    Supprimer Déplacer Spam  Plus   











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Recherche





























































































































































































Gilles Aillaud

Important



Marika Prévosto

À

sandie hatem

jul 1 à 2h10 PM

Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent

En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.























.



ArtCatalyse : L'art qui dialogue avec l'environnement | Contact | Actus | A venir | En cours | Prix décernés | Archives | Lieux inspirés | Bibliographie

Exposition du 10 décembre 2016 au 05 mars 2017.
Fondation Maeght, 623 chemin des Gardettes – 06570 Saint-Paul de Vence. Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63. Ouverture tous les jours de 10h à 18h.

Exposition du 10 décembre 2016 au 30 mars 2017.

Espace de l’Art Concret, château de Mouans – 06370 Mouans-Sartoux. Tél. : +33 (0)4 93 75 71 50. Ouverture du mercredi au dimanche de 13h à 18h.

À l’Espace de l’Art Concret, mettant en jeu le concept d’art total dans C’est à vous de voir..., , Pascal Pineau investit les espaces du Château pour en retrouver la fonction originelle, interrogeant la valeur d’usage des œuvres. Expérimentant les limites du décoratif et de l’ornemental, il ouvre un dialogue entre pièces issues de l’artisanat, du design, objets de brocante et œuvres d’art ‘proprement dites’. Ainsi, les salles d’exposition se transforment en une succession d’espaces domestiques fictifs. Cuisine, bureau, salon, chambre d’enfant, suite parentale… chaque pièce peut se percevoir comme un portrait en creux de l’artiste qui pose un regard introspectif sur une trentaine d’années de pratique artistique.

Sur l’invitation de Pascal Pinaud, Alexandre Curtet, fondateur de Loft interior designers, a été sollicité pour concevoir l’aménagement intérieur de ces espaces en dialogue avec ses œuvres, mais aussi celles d’artistes avec lesquels ce dernier partage des affinités esthétiques, comme Noël Dolla, Mathieu Mercier, Natacha Lesueur, Philippe Ramette…







Exposition du 18 janvier au 09 mars 2019. Galerie Claire Gastaud, 7 rue du Terrail - 63000 Clermont-Ferrand. Tél.  : +33 (0)4 73 92 07 97. Ouverture du mardi au samedi de 14h à 19h.




 









 





  







































« Une grande partie de mon travail est constituée d’un ensemble d’oeuvres qui ont vocation à évoquer l’archéologie et l’Histoire. J’ai établi un processus qui est commun à ma pratique, consistant à trouver un livre ou un document qui va m’interpeller et qui va ainsi me servir d’inspiration pour mes créations. Je vais immédiatement me poser la question de savoir : est-ce que ce document, cette reproduction est fidèle à l’oeuvre qui est représentée? Est-ce que le document fait acte de vérité ? Dans quelle mesure celui-ci peut-il redevenir vérité ? ». Coraline de Chiara


Le texte complet de Julie Crenn, commisaire de l’exposition


L’œuvre de Coraline de Chiara repose sur une manipulation de l’image – objet de sa recherche dont elle annule les frontières et les classifications. Qu’il s’agisse de dessin, de collage, de vidéo ou de peinture, elle «  étire l’image  ». Celle-ci est travaillée par la superposition et la juxtaposition pour en troubler le sujet et créer une illusion. Les livres, que l’artiste envisage comme des «  objets de pouvoir  » représentent une source d’inspiration intarissable. Ils renferment des secrets, des histoires, des images, une mémoire endormie. Sortis des bibliothèques, les livres délaissés, dont le contenu en état de sommeil, ouvrent pourtant des territoires insoupçonnés que l’artiste se plaît à réinvestir et à réactualiser. Une vidéo (Echoes, 2018) présente les mains d’une personne feuilletant l’Encyclopédie illustrée du monde végétal (1971). Par la manipulation de l’objet, les images surgissent, l’archive devient vivante. Comme le démontre le grand mur de l’exposition  : l’image est ainsi envisagée dans sa pluralité et sa complexité. Coraline de Chiara opère à des variations entre les échelles, les bavardages, les silences, les révélations, les brouillages et les engourdissements des images récoltées.


Au fil des pages, elle prélève des photographies de statuettes, de motifs, de paysages, de cartes, de peintures ou encore d’objets anthropologiques. Les images constituent une collection de trésors que l’artiste ne cesse de nourrir et développer. Les sujets et les objets sélectionnés proviennent de différentes époques, civilisations et géographies. Les images apparaissent comme les fragments d’une histoire collective envisagée sans limites ni de temps ni d’espace. Décontextualisées et combinées à d’autres documents qui agissent comme des calques, elles semblent flotter dans l’espace-temps. Coraline de Chiara retient une image pour sa signification, sa portée (historique, artistique, culturelle, ethnologique, géologique, politique), mais aussi pour ses qualités plastiques, ses aspérités et ses singularités. Avec une dextérité technique incontestable, elle procède à un travail de reproduction à la mine de plomb ou à la peinture à l’huile. Elle prend soin de restituer le grain, la texture, la lumière, la couleur, la transparence, la brillance d’un papier plié, la rigidité d’une tête d’éphèbe en pierre et d’un silex, le silence d’une déambulation dans un labyrinthe, d’une réserve du Louvre, d’un paysage de montagnes embrumé ou d’une épave sombrée au fond de l’océan.


La peinture et le dessin sont les médiums de prédilection de Coraline de Chiara. Sur la toile et sur le papier, elle reproduit avec fidélité les images récoltées. Elle respecte les codes couleur, la trame d’impression, les détails, les défauts. Couche par couche, le sujet est révélé. «  Lorsque je peins, je pense aux différents niveaux de lecture et aux strates de couleurs. Une couleur est toujours la résultante de plusieurs additions de couleurs superposées.  » Le respect de l’image source trouve ses limites avec l’injection d’accidents et d’éléments perturbateurs. En effet, pour ne pas réduire la transposition de la photographie en peinture à une simple compétence technique, elle introduit, non sans malice et ironie, des éléments intrus inhérents au travail d’atelier  : un scotch de papier déchiré, une rature, un post-it, une note, une mesure, une pliure, une feuille de papier calque ou de papier millimétré. L’artiste voile et filtre les images pour se jouer de notre perception. Elle recouvre également les images de cires colorées fondues. Tel un baume, la cire atténue le bruit de l’image. La matière sourde éteint ou révèle ce qu’elle enrobe. Travaillés en trompe-l’œil, ces vestiges de la  cuisine de l’image  s’imposent, s’incrustent et nous offrent quelques indices sur la construction de l’œuvre. Ils contredisent la rapidité du déclencheur photographique et installent un autre temps, celui de la peinture. Ses éléments fonctionnent à la fois comme des marques d’appropriation des images, mais aussi comme un moyen de les repenser et de les réinvestir d’une nouvelle histoire et d’une nouvelle temporalité.


Au fil des œuvres, Coraline de Chiara construit un paysage transculturel au sein duquel elle articule une pluralité de figures, mythologiques et anonymes, de matériaux et de motifs. Un paysage, une nouvelle géographie dont la carte se déplie à l’infini. Un paysage d’images persistantes, de lucioles ranimées. Les œuvres, pensées comme des collages, s’associent et engendrent de nouvelles ramifications qui résonnent alors comme la promesse de nouveaux territoires à fouiller et à expérimenter. Parallèlement, en analysant l’histoire de la peinture, son passé et son devenir, ses antagonismes, son exécution, elle arpente le territoire de la peinture. D’Ellsworth Kelly à Malcolm Morley en passant par Brice Marden, Pierre-Henri de Valenciennes et Jean-Baptiste Corot, ses références et ses inspirations engendrent un décloisonnement. À l’écoute des différents débats et des agitations souvent superficielles, elle tend à s’extraire des carcans picturaux pour mieux les fondre et les confondre.







Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par e-mail Imprimer Partager sur LinkedIn Coraline de Chiara, Echoes à la Galerie Claire Gastaud, Clermont-Ferrand

  © ArtCatalyse / Marika Prévosto 2007 - 2019. Tous droits réservés