ArtCatalyse : l'art qui dialogue avec l'environnement

Expositions en cours


  L’art qui dialogue avec l’environnement



Jean-Luc Bichaud, Compléments du lieu
Château de Champs-sur-Marne
13.10 - 03.12.2017







 







 




 

 












Précédent Suivant

Communiqué de presse



Le château de Champs-sur-Marne, par sa volonté de présenter une programmation culturelle dense et variée, propose cet automne l’exposition d’art contemporain Compléments du lieu conçue par l’artiste Jean-Luc Bichaud pour cinq lieux d’intervention dans l’enceinte du monument.




















































 













Récents

Résultats de la recherche    Supprimer Déplacer Spam  Plus   











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Recherche





























































































































































































Gilles Aillaud

Important



Marika Prévosto

À

sandie hatem

jul 1 à 2h10 PM

Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent

En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.























.



ArtCatalyse : L'art qui dialogue avec l'environnement | Contact | Actus | A venir | En cours | Prix décernés | Archives | Lieux inspirés | Bibliographie

Exposition du 10 décembre 2016 au 05 mars 2017.
Fondation Maeght, 623 chemin des Gardettes – 06570 Saint-Paul de Vence. Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63. Ouverture tous les jours de 10h à 18h.

Exposition du 10 décembre 2016 au 30 mars 2017.

Espace de l’Art Concret, château de Mouans – 06370 Mouans-Sartoux. Tél. : +33 (0)4 93 75 71 50. Ouverture du mercredi au dimanche de 13h à 18h.

À l’Espace de l’Art Concret, mettant en jeu le concept d’art total dans C’est à vous de voir..., , Pascal Pineau investit les espaces du Château pour en retrouver la fonction originelle, interrogeant la valeur d’usage des œuvres. Expérimentant les limites du décoratif et de l’ornemental, il ouvre un dialogue entre pièces issues de l’artisanat, du design, objets de brocante et œuvres d’art ‘proprement dites’. Ainsi, les salles d’exposition se transforment en une succession d’espaces domestiques fictifs. Cuisine, bureau, salon, chambre d’enfant, suite parentale… chaque pièce peut se percevoir comme un portrait en creux de l’artiste qui pose un regard introspectif sur une trentaine d’années de pratique artistique.

Sur l’invitation de Pascal Pinaud, Alexandre Curtet, fondateur de Loft interior designers, a été sollicité pour concevoir l’aménagement intérieur de ces espaces en dialogue avec ses œuvres, mais aussi celles d’artistes avec lesquels ce dernier partage des affinités esthétiques, comme Noël Dolla, Mathieu Mercier, Natacha Lesueur, Philippe Ramette…







Jean-Luc Bichaud s’est approprié la greffe comme geste artistique, au sens large. Il aboute, accole, associe des objets aux plantes, des mots aux choses, des objets entre eux. Aux épines d’un rosier portant le nom d’un peintre célèbre, il substitue des crayons de couleur. Il greffe des craies pastel ou du fusain à dessiner sur la plante éponyme. Plus généralement, l’artiste procède par hybridation sur l’objet, vivant ou non. En détournant les éléments de leur usage domestique, en emboîtant les contraires, en ajustant les choses à la limite du possible et du recevable, Jean-Luc Bichaud construit des espaces artificiels, des situations poétiques quelquefois favorables à la vie mais toujours propices à l’étonnement.


Les greffes de Jean-Luc Bichaud, toutes inefficaces qu'elles puissent être, ont pour effet recherché la perturbation visuelle, comme une aventure métaphysique émergeant quand la perception de l'objet-sculpture s'avère troublée et réenchantée. Ses hybridations créent des messages inattendus, souvent parodiques. Par le biais d'une technique, d'un geste catalyseur, il fait exploser les frontières conceptuelles et culturelles du domaine naturel, repoussant les limites traditionnelles des régimes du vivant et de l'inerte. Jean-Luc Bichaud réintroduit dans notre système banalisé une part d'histoires et de cultures individuelles et collectives. La greffe peut en effet ouvrir l'esprit aux possibles, accueillir l'étrangeté, la modification et le détournement. Comme le souligne Jean-Luc Nancy, «  [L'homme] devient ce qu'il est  : le plus terrifiant et le plus troublant technicien, comme Sophocle l'a désigné depuis vingt-cinq siècles, celui qui dénature et refait la nature, qui recrée la création, qui la ressort de rien et qui, peut-être, la reconduit à rien. Celui qui est capable de l'origine et de la fin.  » (in Jean-Luc Nancy, L'intrus, Galilée, Paris, 2000, p.44)


Le lieu d’exposition est toujours pris en compte par Jean-Luc Bichaud à travers ses caractéristiques, qu’elles soient architecturales (plan, registre décoratif ...) ou historiques (usage ancien, récentes modifications…).Ses sculptures ou installations sont développées en tension et en adéquation totale avec la nature du lieu, certaines pouvant être  totalement montées in-situ, à l’instar de son installation Invasion déployée en 2011 dans la Chapelle royale du château de Vincennes. C’est également le cas au château de Champs-sur-Marne.


Ici, l’artiste s’est intéressé à certaines particularités du château  (première salle à manger en France à usage unique, lumière traversante des salons d’apparat,...) autant qu’à son registre décoratif (fleurs, oiseaux, ciels, influences chinoises) qui fait écho à la nature environnante présente à travers les larges baies vitrées donnant sur le parc. Comme le précise l’artiste, “On y percevra aussi – je l’espère - les logiques d’association poétique que je vise, le regard amusé et contemporain que je porte sur ce lieu historique et ses hôtes célèbres - Mme de Pompadour, entre-autres - mon goût pour le titre décalé, le jeu de mot et le calembour visuel, plus généralement.” Les oeuvres s’intègrent sans difficulté dans le mobilier raffiné du château avec lequel il dialogue à divers titres.


Au rez-de-chaussée


Dans le vestibule et le Grand Salon se dressent sans ostentation les élégantes Carcasses. Ces objets-sculptures indéfinissables sont fabriqués à partir de fauteuils Louis XV (allusion à la période de résidence royale au château) soudés à des branches d’arbres, mortes ou vives suivant leur installation. Le Grand Salon offrant la vue sur le vaste parc fleuri du château, les Carcasses disposées devant les fenêtres, “plantées” de saules tortosa dont la vertu consiste à s’enrouler sur eux-mêmes, enracinés dans des vases, poursuivent leur croissance dans ces sculptures vivantes.

La table de la Salle à manger - première du genre en France - supporte le Petit nécessaire à curée, un ensemble de pièces présentées sous globe, évoquant des couverts plutôt difficiles à utiliser, décorés sur le motif de la chasse, passe-temps favori des anciens résidents du site. Dans la cheminée, le tas de bois est remplacé par de factices bois de cerfs éponymes.

Sur le dessus de cheminée du Salon rouge, les deux précieuses Licornes sont composées - à l’instar des cabinets de curiosité - d’oeufs d’autruche, éléments naturels rares, et de diverses pièces animales taxidermisées.

La fluide et mystérieure installation de la hiératique Veuve noire est fixée en contre-jour sur la fenêtre Est du Cabinet en camaïeu. Le sujet reste à imaginer, dissimulé dans une cage elle-même juste visible à travers les filaments noirs d’une ombrelle descendant jusqu’au sol. On peut y associer la femme fatale, les personnages de fiction appartenant à l’univers de Marvel Comics, l’araignée venimeuse éponyme, mais aussi - on revient aux sources d’inspiration de Jean-Luc Bichaud à Champs-sur-Marne - un poisson d’Amérique du Sud et l’oiseau exotique des Seychelles et des plaines africaines. L’artiste évoque également au sujet de cette oeuvre le conte d’Andersen, Le Rossignol et l’Empereur de Chine.


Au premier étage


Les oiseaux, on les retrouve en nombre à l’étage supérieur du château.
Au coin de l’entrée du Salon de musique, la vitrine Noms d’oiseaux abrite un cabinet de curiosités garni d’objets composites qui se mettent en bouche. Le “bec” de l’objet est un appeau. Les noms d’oiseaux choisis par l’artiste servent à déésigner un humain lors de situations peu flatteuses.

Le Concert d’oiseaux résulte d’un collage de silhouettes noires de diverses espèces sur les trois immenses vitres du Salon de musique. Les motifs en proviennent d’un “Concert d’oiseaux” de Jan van Kassel intitulé L’arbre aux oiseaux, découvert par l’artiste au Musée des Beaux-arts de Rennes. Faisant directement allusion à la fonction de la pièce investie, l’intervention plastique s’inscrit dans le bestiaire décoratif de l’ensemble du château et les créatures ailées de son parc. Sans aller jusqu’au célèbre film d’Hitchcock, on peut aussi y voir l’utilisation des silhouettes de rapaces apposées en prévention sur des baies vitrées.

Dans l’Ancienne chapelle, l’installation Le bal décisif (Hommage à Raymond Hains) rejoue sur un mode ludique la deuxième rencontre de Mme D’Etiolles et de Louis XV, lors du bal masqué - dit bal des ifs - donné à Versailles en clôture des Noces du Dauphin Louis de Fance. Elle fait également allusion à la présence de la marquise de Pompadour, née Poisson, locataire de Champs-sur-Marne de 1757 à 1759. La composition joue du calembour en intégrant des éléments vivants, des ifs, en regard du déguisement du Roi à cette soirée, affublé ainsi, et des poissons qui rappellent l’origine roturière de la future marquise.

















Exposition du  13 octobre au 3  décembre 2017. Château de Champs-sur-Marne, 31 rue de Paris  - 77420 Champs-sur-Marne. Tél. +33 (0)1 64 62 74 42. Ouverture tous les jours sauf le mardi,  le 1er et  le 11 novembre de 10h à 12h15 et de 13h30 à 18h.





























Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par e-mail Imprimer Partager sur LinkedIn Jean-Luc Bichaud, Compléments du lieu, Château de Champs-sur-Marne

  © ArtCatalyse / Marika Prévosto 2007 - 2017. Tous droits réservés