ArtCatalyse : l'art qui dialogue avec l'environnement

Expositions à venir


  L’art qui dialogue avec l’environnement



Rebecca Horn, Théâtre des métamorphoses

Centre Pompidou Metz
08.06.2019 - 13.01.2020







 







 




 

 












Suivant

Communiqué de presse


Le Centre Pompidou-Metz et le Musée Tinguely de Bâle font résonner de façon concomitante, à partir de juin 2019, deux expositions dédiées à Rebecca Horn. En France, l’exposition Rebecca Horn. Théâtre des métamorphoses est la première grande monographie dédiée à l’artiste depuis sa présentation au Musée de Grenoble en 1995 et au Carré d’Art de Nîmes en 2000.





 



 


 





 









 





































































 













Récents

Résultats de la recherche    Supprimer Déplacer Spam  Plus   











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Recherche





























































































































































































Gilles Aillaud

Important



Marika Prévosto

À

sandie hatem

jul 1 à 2h10 PM

Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent

En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.























.



ArtCatalyse : L'art qui dialogue avec l'environnement | Contact | Actus | A venir | En cours | Prix décernés | Archives | Lieux inspirés | Bibliographie

Exposition du 10 décembre 2016 au 05 mars 2017.
Fondation Maeght, 623 chemin des Gardettes – 06570 Saint-Paul de Vence. Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63. Ouverture tous les jours de 10h à 18h.

Exposition du 10 décembre 2016 au 30 mars 2017.

Espace de l’Art Concret, château de Mouans – 06370 Mouans-Sartoux. Tél. : +33 (0)4 93 75 71 50. Ouverture du mercredi au dimanche de 13h à 18h.

À l’Espace de l’Art Concret, mettant en jeu le concept d’art total dans C’est à vous de voir..., , Pascal Pineau investit les espaces du Château pour en retrouver la fonction originelle, interrogeant la valeur d’usage des œuvres. Expérimentant les limites du décoratif et de l’ornemental, il ouvre un dialogue entre pièces issues de l’artisanat, du design, objets de brocante et œuvres d’art ‘proprement dites’. Ainsi, les salles d’exposition se transforment en une succession d’espaces domestiques fictifs. Cuisine, bureau, salon, chambre d’enfant, suite parentale… chaque pièce peut se percevoir comme un portrait en creux de l’artiste qui pose un regard introspectif sur une trentaine d’années de pratique artistique.

Sur l’invitation de Pascal Pinaud, Alexandre Curtet, fondateur de Loft interior designers, a été sollicité pour concevoir l’aménagement intérieur de ces espaces en dialogue avec ses œuvres, mais aussi celles d’artistes avec lesquels ce dernier partage des affinités esthétiques, comme Noël Dolla, Mathieu Mercier, Natacha Lesueur, Philippe Ramette…







Rebecca Horn est l’une des artistes les plus singulières de sa génération, dont certains pans de création restent encore méconnus. L'exposition qui lui est consacrée à Metz explore les processus de métamorphose, tour à tour animiste, surréaliste et machiniste et le rôle de matrice qu’a pu avoir sa grande pratique cinématographique pour réaliser ses sculptures. Le projet retrace les processus d’émergence des œuvres, leur récurrence et leur transformation au cours de cinq décennies de création. Le visiteur traverse les différents actes du parcours, construit comme un théâtre des métamorphoses, en un va-et-vient dynamique au cours duquel sculptures et objets mécanisés deviennent, de l’espace d’exposition au cinéma, les acteurs privilégiés des rituels et cycles de vie mis en scène par l’artiste. Rebecca Horn envisage l’exposition comme une chorégraphie ou une composition musicale offrant au visiteur une expérience. Les sons, les mouvements et les sentiments sont liés et transcendent toutes les catégories de l’histoire de l’art (Body Art, art vidéo, installation…). Le sensible est convoqué à travers le passage entre les différents médiums, ce qu’elle envisage comme « une espèce d’équilibre artistique » en perpétuelle réinvention. À travers son goût pour les associations paradoxales, Rebecca Horn met inlassablement en scène les antagonismes qui sous-tendent nos vies. Le vivant et l’inerte apparaissent transfigurés, l’objet est doué d’âme, l’individu est caractérisé par sa fragilité physique et sa capacité à se réinventer.  Travesti par des outils de métamorphose et d’aliénation comme des masques, des éventails et des manteaux de plumes, le corps devient chez Rebecca Horn une chimère qui floute la limite entre réalité et fiction, humain et animal, corps et machine, désir et violence. D'où l'inquiétante étrangeté de son œuvre.


À l’adolescence, Rebecca Horn décide de devenir artiste et suit les cours de la Hochschule für Bildende Künste de Hambourg à partir de 1963. Une grave infection pulmonaire l’oblige en 1967 à endurer une longue convalescence en sanatorium. L’expérience imprègne fortement les premières créations de la jeune artiste : la perte de son intégrité physique et son isolement du monde extérieur la conduisent à l’exploration du corps comme matière première de son travail, dans la mouvance du Body Art et de la performance. Le corps est tour à tour enfoui, comme dans Nehmendes Schwarz (« Expansion noire »), où la peinture noire l’absorbe jusqu’à le faire disparaître, ou soumis à des mutations organiques et à des métamorphoses constantes, avec l’adjonction de prolongations prothétiques, de bandages, cornes, gants ou coiffes. Ces appareillages qui évoquent tout à la fois le corps médical et le fétichisme, la violence et le désir, servent à éprouver et transformer l’espace sensible : ils augmentent la réclusion physique de l’individu porteur autant qu’ils amplifient l’exploration de son espace perceptif résiduel. D’un théâtre de l’intime, habité par son corps meurtri, elle s’ouvre progressivement au monde afin d’en rendre sensibles les vicissitudes et le déracinement des hommes déplacés par les conflits, à l’image de son œuvre Bee’s planetary map, en référence à l’exil, et à ceux « qui ont perdu leur équilibre ». Rebecca Horn oppose au « mouvement de fuite » qui parcourt le monde, « une stabilité, un lieu où les êtres peuvent retrouver leur identité ». Les sculptures mécanisées et les acteurs qu'elle convoque sont engagés dans des récits tout à la fois tragi-comiques ou surréels.


Rebecca Horn perpétue de manière unique des thèmes légués par la mythologie et les contes, tels que la métamorphose en créature mythique ou hybride, la vie secrète du monde des objets, les secrets de l’alchimie ou les fantasmes de corps-automates. Elle fait résonner ces thèmes fondateurs, qui ont peuplé de nombreux courants de l’histoire de l’art tels que le maniérisme ou le surréalisme avec l’histoire contemporaine. L’exposition souligne l’apport des pairs spirituels de l’artiste qui ont nourri son imaginaire : Man Ray, Marcel Duchamp, Meret Oppenheim, ou Constantin Brâncuși.  Cet univers puise sa force dans un imaginaire proche du monde animiste des surréalistes, de leur bestiaire habité d’êtres hybrides et mutants (paons, papillons, serpents) et partage la même ironie subversive mêlant érotisme et mécanique guerrière. Ces parades d’Eros et Thanatos placent la sexualité au cœur de leur mécanique, où des principes et formes complémentaires s’arquent en une tension évoquant les rapports humains primordiaux. Les appendices corporels des premières années sont ensuite remplacés par des machines cinétiques dont les désirs, jouissances et pulsions destructrices s’actionnent par et pour elles-mêmes. Les parades de ces étranges oiseaux mécaniques incluent souvent une réflexion sur les stéréotypes de genres. Corps sans organes d’une inquiétante beauté (à l’instar de la Machine de paon, dotée des lances métalliques en guise de plumage), ou organes sans corps (tel Liebesflucht, Muschelschlaf, 2009), les rites amoureux de ces œuvres peuvent aussi se traduire comme des commentaires non dénués d’humour des « machines célibataires » auto-érotiques de Marcel Duchamp, de Raymond Roussel ou de Franz Kafka.


Commissaires : Emma Lavigne, directrice du Centre Pompidou-Metz et Alexandra Müller, chargée de recherche et d’exposition, Centre Pompidou-Metz


L'exposition Fantasmagories corporelles présentée à Bâle associe des travaux performatifs de jeunesse et des sculptures cinétiques plus récentes de Rebecca Horn. Elle souligne les axes de développement internes à l’œuvre et met l’accent sur les processus d’altération corporelle et de transformation des machines.









Exposition du 8 juin 2019 au 13 janvier 2020. Centre Pompidou Metz, 1 parvis des  Droits-de-l’Homme - 57000 Metz. Tél.  : +33 (0)3 87 15 39 39. Ouverture d'avril à octobre lundi, mercredi et jeudi de 10h à 18h, du vendredi au dimanche de 10h à 19h, de novembre à mars tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h.


 









 





  







































Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par e-mail Imprimer Partager sur LinkedIn Rebecca Horn, Théâtre des métamorphoses au Centre Pompidou-Metz

  © ArtCatalyse / Marika Prévosto 2007 - 2019. Tous droits réservés