ArtCatalyse : l'art qui dialogue avec l'environnement

Expositions en cours


  L’art qui dialogue avec l’environnement



Pro Liturgia : Ordinatrices du temps présent

Abbaye de Maubuisson, Saint-Ouen L’Aumône

17.11.2019 - 29.03.2020






 







 




 

 












Précédent Suivant

Communiqué de presse


L'organisation de la nouvelle exposition présentée à l'abbaye de Maubuisson a été confiée à Julien Taïb, consultant indépendant des cultures numériques. Elle est dédiée en grande majorité à des artistes femmes, dont certaines, telle Cécile Babiole, artiste active dès les années 80, dans le champ musical d’abord, puis dans les arts électroniques et numériques, manipulent les données et matériels numériques depuis bon nombre d'années.









 



 



 


 





 









 





































































 













Récents

Résultats de la recherche    Supprimer Déplacer Spam  Plus   











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Recherche





























































































































































































Gilles Aillaud

Important



Marika Prévosto

À

sandie hatem

jul 1 à 2h10 PM

Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent

En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.























.



ArtCatalyse : L'art qui dialogue avec l'environnement | Contact | Actus | A venir | En cours | Prix décernés | Archives | Lieux inspirés | Bibliographie

Exposition du 10 décembre 2016 au 05 mars 2017.
Fondation Maeght, 623 chemin des Gardettes – 06570 Saint-Paul de Vence. Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63. Ouverture tous les jours de 10h à 18h.

Exposition du 10 décembre 2016 au 30 mars 2017.

Espace de l’Art Concret, château de Mouans – 06370 Mouans-Sartoux. Tél. : +33 (0)4 93 75 71 50. Ouverture du mercredi au dimanche de 13h à 18h.

À l’Espace de l’Art Concret, mettant en jeu le concept d’art total dans C’est à vous de voir..., , Pascal Pineau investit les espaces du Château pour en retrouver la fonction originelle, interrogeant la valeur d’usage des œuvres. Expérimentant les limites du décoratif et de l’ornemental, il ouvre un dialogue entre pièces issues de l’artisanat, du design, objets de brocante et œuvres d’art ‘proprement dites’. Ainsi, les salles d’exposition se transforment en une succession d’espaces domestiques fictifs. Cuisine, bureau, salon, chambre d’enfant, suite parentale… chaque pièce peut se percevoir comme un portrait en creux de l’artiste qui pose un regard introspectif sur une trentaine d’années de pratique artistique.

Sur l’invitation de Pascal Pinaud, Alexandre Curtet, fondateur de Loft interior designers, a été sollicité pour concevoir l’aménagement intérieur de ces espaces en dialogue avec ses œuvres, mais aussi celles d’artistes avec lesquels ce dernier partage des affinités esthétiques, comme Noël Dolla, Mathieu Mercier, Natacha Lesueur, Philippe Ramette…







Exposition du 17 novembre 2019 au 29 mars 2020. Abbaye de Maubuisson, avenue Richard de Tour – Saint-Ouen L'Aumône. Tél.  : +33 (0)1 34 33 85 00. Ouverture en semaine sauf le mardi de 13h à 18h, samedi, dimanche et jours fériés de 14h à 18h, Fermé le 2 décembre et le 1er janvier.










 





  







































Cité dans l'Encyclopédie Universalis, Abraham Moles soutient qu' “on peut penser que les grandes équipes d'invention, remplaçant, au moins partiellement, les Léonard de Vinci d'autrefois s'appuieront de plus en plus sur les mémoires artificielles, les machines à documenter, les processus combinatoires et les variations systématiques autour d'un thème, qui sont déjà du ressort de la “mentalité ordinatrice””. Mais de quelle(s) manière(s)  ?


En sept œuvres déployées dans les différents espaces de l’abbaye de Maubuisson, l’exposition  déroule un parcours qui articule art et quotidien technologique, convoquant à la fois le passé le plus ancien de la terre végétale que les données en temps réel sur la situation des femmes dans le monde. Elle donne à voir l’équilibre ou la précarité des grands partages que la modernité a établie entre l’homme et la machine, la nature et l’artifice, l’intelligence et l’imagination. L’exposition traverse ces discontinuités pour les remettre en mouvement. Principalement portée par des artistes femmes, cette méditation sur le temps présent prolonge l’aventure spirituelle de l’abbaye, foyer de moniales érudites oeuvrant à une réconciliation entre le corps et l’esprit, le matériel et l’immatériel.


Dans la salle capitulaire où se discutaient les affaires pratiques de la communauté, un robot imaginé par Laura Haie convie le visiteur à lui offrir un carré de sucre qu’il trempera délicatement dans une tasse pour le lui retourner imbibé de café. La mécanisation de ce rituel du “canard” associé à l’intimité du cercle familial ou privé trouble la fonction utilitaire attendue de la machine. Ce robot humanisé mimant la convivialité, totalement inutile et obsolète, évoque également les craintes anciennes, réactivées par l’intelligence artificielle d’une invention qui viendrait supplanter l’humain, le remplacer.


Dans la salle du parloir, deux installations sonores de Cécile Babiole sculptent l’énergie à l’origine de ce mythe prométhéen des temps modernes : l’électricité. Sous un chapiteau de câbles s’élevant autour d’un générateur, Buz, avec un concert de six sons simultanés, un concert de crépitements vifs, en rappelle la puissance ordonnatrice rythmant les gestes, amplifiant les mouvements et cadençant les activités industrielles. L’électricité est également mobilisée par l’artiste en collaboration avec Jean-Marie Boyer sous la forme d’un dispositif d’échanges d’ondes informationnelles invitant les visiteurs à une expérience communicationnelle d’ubiquité.


L’installation Murs invisibles du collectif Iakeri (Alice Guerlot-Kourouklis, Jimena Royo-Letelier, Aneymone Wilhelm) offre une perception des inégalités femmes-hommes par l’immersion dans un espace où la matière et le son sont révélés et distordus par des statistiques de genre. Partant de la notion de ”murs invisibles”/”plafond de verre”, l’installation est faite de dix mobiles mouvants en voile de tulle. Ces méduses de taille variable se déplacent dans les airs et donnent à lire les data projetées, tout en dévoilant un intérieur aux allures organiques. La réalité de ces données et leur importance, bien qu'en accès libre, est peu publiée. Dans ce projet de recherche émerge un champ de création hybride où dialoguent l’art plastique et visuel, les mathématiques, l’informatique, la sociologie, la musique t même la couture. L’installation, dans son aspect formel, rend compte de la manière dont ces inégalités viennent elles-mêmes opérer des reliefs, des creux, des formes d’organisation dans les sociétés.


Ce bouleversement des échelles dans les champs du savoir se rejoue dans l’œuvre de Marie-Julie Bourgeois. Confrontant le cycle de la lumière, naturelle et vitale qui rythmait la vie des moniales, à la lumière artificielle en tant que continuum technologique, l’artiste évoque la relativité d’un rapport au temps que les technologies ont tendance à accélérer au détriment, peut-être, d’une connaissance subtile du monde. Un vaste espace de méditation dans la plus grande salle de l'abbaye ouverte aux visiteurs...


Cet étirement des espaces et des temporalités est également évoqué par Félicie d’Estienne d’Orves, confrontant la flamme d’une bougie, et sa contemplation rêveuse, aux espaces incommensurables de l’astrophysique. L'artiste a exploré lors de sa résidence au Fresnoy les champs de perception profonds qu'elle qualifie de “deep fields”, terme emprunté à l'image du télescope Hubble présentée, parue en 2016. : la révélation de près de trois mille galaxies lointaines embrassant une perspective cosmique de plus de treize milliards d’années-lumière, résumées à la taille d'une diapositive. Comme le souligne Félicie d'Estienne d'Orves, “L'image témoigne d'autres dimensions du réel et projette littéralement la pensée vers de nouveaux horizons.Comment ces paysages décrits par l'imagerie et les modèles scientifiques construisent-ils nos perceptions qui sont désormais multiples, parallèles, ubiques ?”


Un même voyage dans la mémoire de la matière, ici plutôt du vivant à l'échelle de la planète, se produit à travers l’échantillon d’un “Jardin d’Éden”, ou jardin des origines, réalisé par Cécile Beau avec des espèces végétales qui n’ont pas évolué depuis l’ère géologique du jurassique, telle une forêt panchronique. Cécile Beau a souhaité recréer, dans des conditions différentes, son installation Jardin d'Eden composée en 2018 dans la chapelle du Guelhouit à Melrand (étymologiquement "dans les bois") lors de sa participation à la manifestation “L'art dans les Chapelles”, ici installée à même le sol.

Cécile Beau mêle les temporalités et croise les échelles de différents milieux. Elle s'intéresse aux phénomènes trop lents, trop lointains, trop discrets pour l'échelle humaine à travers des installations accompagnées d'une bande son appropriée, ici le chant des grillons dans le vent, la pluie ou le calme, insectes déjà présents à la naissance de la vie sur terre, comme les mousses, les fougères arborescentes et les prêles, «  implantées  » avec un éclairage approprié pour leur survie, sur le carrelage des latrines, sous lesquelles coule la source locale. Cette installation poétique est alimentée à la fois par la technique moderne de l'hydroponie et l'arrosage manuel. Ce travail invite à re-poser un regard sur cet environnement où se croisent des échelles minérale, végétale, animale et humaine dans une ancienne abbaye de femmes fondée au 13e siècle par Blanche de Castille, mère de Saint-Louis.




Pro Liturgia : Ordinatrices du temps présent, Abbaye de Maubuisson, Saint-Ouen L’Aumône Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par e-mail Imprimer Partager sur LinkedIn

  © ArtCatalyse / Marika Prévosto 2007 - 2019. Tous droits réservés