ArtCatalyse : l'art qui dialogue avec l'environnement

Expositions en cours


  L’art qui dialogue avec l’environnement



Berlinde De Bruyckere, Piller - Ekphrasis
MO.CO., Montpellier

18.06 - 02.10.2022




 







 




 

 












Précédent Suivant

Communiqué de presse


L’exposition personnelle de Berlinde De Bruyckere, Piller - Ekphrasis, cet été au MO.CO. est à ce jour la plus ambitieuse présentation de son œuvre en France. A cette occasion, le MO.CO. inaugure un nouveau chapitre de son histoire, avec une programmation qui intègre désormais de vastes expositions monographiques.

Elaborée en étroite collaboration avec l’artiste, l’exposition réunit une cinquantaine d’œuvres réalisées entre 1999 et 2022, et six nouvelles pièces produites spécifiquement pour le projet montpellierain. Explorant tous ses médiums de prédilection (sculptures, installations, dessins, aquarelles et collages), elle investit l’ensemble des espaces du musée. Le titre de l’exposition, Piller|Ekphrasis, tire son origine des conversations de Berlinde De Bruyckere avec l’autrice Sud-Africaine Antjie Krog. Il y est question de pillage, une notion indéniablement violente que l’artiste conçoit comme inhérente à l’humanité. Mais elle définit aussi ce terme comme l’inspiration artistique procurée par des oeuvres antérieures et le détournement de matériaux et et d’objets destinés à un autre usage. La deuxième partie du titre met en jeu une notion antique : le terme grec « ekphrasis » qui désigne la retranscription littéraire minutieuse et complète d’une oeuvre d’art ou d’un objet.






 





































































 













Récents

Résultats de la recherche    Supprimer Déplacer Spam  Plus   











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Recherche





























































































































































































Gilles Aillaud

Important



Marika Prévosto

À

sandie hatem

jul 1 à 2h10 PM

Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent

En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.























.



ArtCatalyse : L'art qui dialogue avec l'environnement | Contact | Actus | A venir | En cours | Prix décernés | Archives | Lieux inspirés | Bibliographie

Exposition du 10 décembre 2016 au 05 mars 2017.
Fondation Maeght, 623 chemin des Gardettes – 06570 Saint-Paul de Vence. Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63. Ouverture tous les jours de 10h à 18h.

Exposition du 10 décembre 2016 au 30 mars 2017.

Espace de l’Art Concret, château de Mouans – 06370 Mouans-Sartoux. Tél. : +33 (0)4 93 75 71 50. Ouverture du mercredi au dimanche de 13h à 18h.

À l’Espace de l’Art Concret, mettant en jeu le concept d’art total dans C’est à vous de voir..., , Pascal Pineau investit les espaces du Château pour en retrouver la fonction originelle, interrogeant la valeur d’usage des œuvres. Expérimentant les limites du décoratif et de l’ornemental, il ouvre un dialogue entre pièces issues de l’artisanat, du design, objets de brocante et œuvres d’art ‘proprement dites’. Ainsi, les salles d’exposition se transforment en une succession d’espaces domestiques fictifs. Cuisine, bureau, salon, chambre d’enfant, suite parentale… chaque pièce peut se percevoir comme un portrait en creux de l’artiste qui pose un regard introspectif sur une trentaine d’années de pratique artistique.

Sur l’invitation de Pascal Pinaud, Alexandre Curtet, fondateur de Loft interior designers, a été sollicité pour concevoir l’aménagement intérieur de ces espaces en dialogue avec ses œuvres, mais aussi celles d’artistes avec lesquels ce dernier partage des affinités esthétiques, comme Noël Dolla, Mathieu Mercier, Natacha Lesueur, Philippe Ramette…







Si le martyre, la rédemption, la métamorphose, thèmes bien connus du travail de Berlinde De Bruyckere, sont très présents dans l’exposition du MO.CO., celle-ci aborde également à d’autres aspects plus diffus dans son oeuvre, qu’il s’agisse de l’érotisme, des relations et hybridations entre l’humain, le végétal et l’animal, et porte aussi sur les notions de travail et d’exploitation.

Artiste belge née en 1964 à Gand, où elle vit et travaille toujours, Berlinde De Bruyckere a été profondément marquée par la peinture de la Renaissance flamande. Nourrie de l’héritage des grands maîtres européens, de l’iconographie religieuse, mais aussi de la mythologie antique ou des cultures traditionnelles, son travail repose sur une dialectique éprouvée entre les images d’actualité et le souffle de paraboles universelles. En expérimentant des matériaux malléables, comme la cire, le tissu ou la peau animale, dans une apparente économie d’effets spectaculaires Berlinde De Bruyckere construit une oeuvre singulière, mouvante, parfois dérangeante, qui traduit dans la chair des sculptures le paradoxe énoncé par Lao-Tseu de la « sublime faiblesse ». Associant la peinture et la sculpture, ses formes hybrides, à la fois humaines, animales et végétales, sont dotées d’une enveloppe - peau diaphane ou écorce - sous laquelle palpitent de fines veinures, une sève qui ne cesse de couler et témoigne de l’espérance contenue dans le miracle de chaque vie. L’artiste laisse pourrir les couvertures, prépare des moulages à partir des peaux d’animaux de l’industrie du cuir et rétablit les corps animaux pour leur redonner vie en tant qu’oeuvre. Une équivalence du vivant, une métamorphose constante de formes et de matériaux qui habite toute l’exposition au MO.CO..

L'exposition s’ouvre salle 1 avec la sculpture After Cripplewood II (2013-2014), un moulage de tronc d’arbre soclé sur des pieds métalliques. Sa couleur et sa position suggèrent un gisant, son écorce évoque la chair : les règnes végétaux, animaux et humains s’y fondent. peuvent suggérer une fragilité semblable à celle d’un gisant ou d’un corps blessé. Des bandes de tissus sont appliquées sur ses extrémités, devenues comme des moignons, et maintenues par des lanières de cuir. Les multiples couches de cire colorées accentuent l’ambiguïté entre écorce, muscles, tendons et articulations osseuses.

Salle 2, la série de sculptures murales The Wound [La Plaie] est inspirée de photographies d’archives médicales du XIXe siècle découvertes par l’artiste à Istanbul en 2012 : des photographies témoignant du succès des opérations chirurgicales des femmes voilées, entrouvrant à contre-coeur leur vêtement pour montrer leurs cicatrices. Les sculptures sont des assemblages composés à partir de colliers d’attelage de chevaux de trait, glanés aux puces. Les objets, soigneusement choisis, sont une fois de plus détournés de leur vocation première. Associés aux tissus élimés et à la cire, ils peuvent suggérer des vagins ou des plaies.

Salle 3, l’oeuvre Infinitum II (2017-2019) agence des moulages de tronçons de bois et de tissu disposés sous cloche avec des formes phalliques tout aussi genrées que la série The Wound. Ce brouillage des frontières s’explique par l’importance capitale des Métamorphoses d’Ovide, l’idée de « devenir autre » et l’élément d’espoir qui y est associé : rien ne disparaît ni ne s’achève, tout n’est que continuité et évolution. Cette série rappelle les reliquaires religieux tout autant que les bocaux des facultés de médecine.

Portret, 2013 – 2014 présente salle 4 une forme tronquée de cheval, sa tête en torsion vers l’intérieur de son corps sans jambes, suspendu par une lanière de cuir à l’intérieur d’une vitrine ancienne, mobilier de récupération récurrent dans le travail de l’artiste. De nombreux éléments sont conservés, crin et peau de cheval (toujours issus d'un animal mort de causes naturelles), méticuleusement cousus sur un moulage en résine époxy.

Le premier grand plateau du MO.CO. accueille un ensemble exceptionnel d’Arcangelos, entamé en 2020 durant la pandémie de Covid-19 où le besoin d’être porté et protégé était manifeste. Plusieurs ont été créés pour l’exposition, ainsi que le groupe des Tre Arcangeli (2022). Cet ensemble, complété par des sculptures murales de grand format (des séries Pioenen et It Almost Seemed a Lily) témoigne de la dimension spirituelle dans l’oeuvre de l’artiste et de son intérêt pour les représentations traditionnelles qui traversent l’histoire de l’art. Dans la série It Almost Seemed a Lily, les pétales abstraits de pivoines et de lys sont rarement perçus comme des fleurs : ils sont plutôt vus comme des images de vulve, de chair soyeuse. Cette série est inspirée par les Jardins clos, une collection de retables en bois du XVIe siècle, utilisée par les sœurs de l’hôpital de Malines pour leur dévouement privé.

Le plateau suivant s’articule autour de la grande sculpture centrale No Life Lost II (2015), deux chevaux aux yeux bandés allongés l’un sur l’autre dans un cabinet vitré. Invitée en 1999 par le musée Flander Fields d’Ypres pour y créer une oeuvre sur le thème de la guerre, l’artiste découvre des centaines de photographies de chevaux morts dans les champs de bataille de la Première Guerre Mondiale. Depuis, ces animaux jouent un rôle central dans son œuvre. Sur ce plateau également, des oeuvres textiles de la série des Courtyard Tales et une oeuvre monumentale créée pour l’exposition, San Sebastian (2022), le moulage d’un tronc d’arbre usé qui se concentre autour de la notion d’empathie. Placé sur des cales en bronzes, légèrement déséquilibrées pour le désancrer de sa terre d’origine et du sol, il se tient debout dans toute sa beauté et son abnégation.

La dernière salle, le plateau 3 en sous-sol, accueille une installation immersive inédite, composée de plusieurs sculptures réalisées à la suite de la visite par l’artiste d’une peausserie à Anderlecht. Malgré la brutalité du dépouillement, de l’étirement et du nettoyage des peaux, Berlinde De Bruyckere a perçu une beauté rare en ce lieu. Les empilements compressés et les suspensions de 17 moulages de peaux associant cire, poils d’animaux, acier et époxy sont complétés par la série de dessins Met tere huid [En peau tendre]. Les peaux offrent de nombreux niveaux de lecture, à la fois douces et protectrices, robustes et fragiles, masculines et féminines. À partir de là, ces matières ont trouvé leurs chemin dans de nombreuses oeuvres récentes de l’artiste. Cette imagerie de la peausserie et de l’exploitation animale résonne dans la société de consommation et ses extrêmes comme l’exploitation animale, le profit fait de tout et même des rebus de corps épuisés. La série d’aquarelles et collages Met Tere Huid a été inspirée par la même expérience en se référant à l’une des étapes des traitements de la peau où celle-ci est ouverte sur un pilier métallique, pour nettoyer l’intérieur et déterminer sa qualité. Juxtaposer ces oeuvres et la violence faite aux animaux complexifie volontairement l’appréhension de la salle. Ces dessins convoquent cependant une lecture érotique, celle qui relie Eros et Thanatos, la vie et la mort.

Direction artistique de Numa Hambursin, directeur général du MO.CO.




Exposition du 18 juin au 02 octobre 2022. MO.CO., 13 rue de la République - 34000 Montpellier. Ouverture du mardi au dimanche de juin à septembre de 11h à 19h, d'octobre à mai de 11h à 18h.



Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par e-mail Imprimer Partager sur LinkedIn Berlinde De Bruyckere, Piller - Ekphrasis, MO.CO., Montpellier

  © ArtCatalyse / Marika Prévosto 2007 - 2022. Tous droits réservés